carte des collectivités manger local

Découvrez l’interview de

Amaury Bourget

Amaury Bourget de la Ferme coopérative Mouzill’œuf à Mouzillon est éleveur de poules pondeuses en agriculture biologique.

RML44 : Bonjour Amaury, merci de nous accorder du temps, pouvez-vous nous présenter la ferme ?

AB : Mouzill’œuf est une petite ferme en coopération avec des maraîchers bio qui sont à côté, en élevages de poules pondeuses bio. Il y a trois poulaillers dont deux d’environ 450 poules chacun.

C’est un petit élevage extensif. Les poules ont de la place à l’intérieur comme à l’extérieur, pour travailler essentiellement sur leur bien-être et avoir un produit de qualité.

RML44 :  Quel type d’œuf proposez-vous à la restauration collective?

AB : C‘est un œuf de qualité bio et fermier que je propose. Cela veut dire petit élevage à la main. J’ai un prix plancher d’environ 30 centimes l’œuf pour les professionnels.

Le pari que je fais, c’est de commercialiser en circuit ultra court, à savoir 15 km maximum autour de la ferme. Je pense que le pari est tenable. Il y a des arrangements pour aller un peu plus loin avec des collègues. On travaille ensemble avec les paysans d’à côté pour co-livrer aussi, mais ça fonctionne en circuit ultra court.

 

 

  Le fait que ce soit les lycéens qui écalent la coquille de l’œuf, permet de la valoriser.

RML44 : Fournissez-vous la restauration collective ? 

AB : Je travaille avec plusieurs établissements, environ 5 ou 6. J’avais à cœur de travailler avec ces établissements parce que selon moi ça a vraiment du sens.

Par exemple, je livre la cantine de Mouzillon et les enfants de mes voisins viennent me dire  “oh Amaury, on a mangé tes œufs ce midi”.  Ils sont au courant donc ça c’est super. Cela veut dire que les cuisiniers et cuisinières qui commandent et qui transforment les œufs, sont dans une démarche où ils vont jusqu’au bout. Ils vont informer l’enfant qui consomme, d’où vient le produit. Les enfants identifient très bien le produit, ça permet d’en parler entre eux et à leurs parents.

Cela a un effet d’identification, de savoir d’où vient le produit et comment il arrive dans leur assiette, et de savoir comment les poules sont élevées, je trouve ça très important.

 

RML44 : Quels sont pour vous les axes d’amélioration pour travailler avec la restauration collective ? 

AB : Essentiellement le fait que ce soit irrégulier. Puis comme je travaille avec des établissements scolaires, lors des vacances scolaires, il y a des trous dans la demande et la gestion des stocks reste assez compliquée.

En agriculture, on élève du vivant, donc on gère pas le nombre d’œufs qu’on a par jour et les poules pondent. Je trouve ça important de le noter, on arrive à un moment où il y a une méconnaissance vraiment globale de ce qu’est l’élevage aujourd’hui. Avec les collègues en agriculture paysanne, nous essayons de communiquer là-dessus.

Vous aussi vous voulez travailler avec Amaury? Contactez-le.

 

Amaury Bourget
07 82 73 69 82
amaury@mouzilloeuf.fr
https://mouzilloeuf.fr